Vulnerability Researcher : tout sur le métier de chercheur de vulnérabilités

Vulnerability Researcher : tout sur le métier de chercheur de vulnérabilités

Mathieu B.
Calendar picto
25/8/2022
Clock picto
6 min

Le Vulnerability Researcher est un professionnel chargé de trouver des vulnérabilités dans les systèmes et réseaux d'une entreprise. Découvrez tout ce que vous devez savoir sur ce métier de la cybersécurité, et comment suivre une formation pour l'exercer.

Dans le domaine de la cybersécurité, une vulnérabilité est une faiblesse pouvant être exploitée par les cybercriminels pour obtenir un accès non-autorisé à un système ou un réseau informatique.

En exploitant une vulnérabilité, un hacker peut exécuter du code malveillant, installer un malware ou dérober des données sensibles. Il existe de nombreuses méthodes permettant l'exploitation, dont l'injection SQL, le scripting cross-site XSS ou encore des kits open-source pour les vulnérabilités les plus connues.

De nombreux logiciels très populaires comportent des vulnérabilités, et les entreprises les utilisant s'exposent à des risques de fuites de données ou de cyberattaques. Il est donc très important de repérer ces faiblesses et de les corriger avant qu'il ne soit trop tard. Tel est le rôle du Vulnerability Researcher.

Qu'est-ce qu'une vulnérabilité ?

Une vulnérabilité peut être définie comme une faiblesse dans un système informatique, une procédure de sécurité, un logiciel, un contrôle interne ou une implémentation pouvant être exploitée par un acteur malveillant.

Le but de l'exploitation peut être de nuire à l'organisation, de perturber son activité ou de s'emparer de ses données sensibles. Toutefois, une vulnérabilité ne représente pas forcément de risque s'il n'existe aucune exploitation.

Une vulnérabilité devient exploitable lorsqu'il existe au moins un vecteur d'attaque fonctionnel et connu. Il est alors nécessaire de la patcher de toute urgence.

Les différents types de vulnérabilités que doit trouver un Vulnerability Researcher

Il existe différentes catégories de vulnérabilités, générées par différentes causes. Parmi les principales, on peut citer la mauvaise configuration des systèmes pouvant être détectée et exploitée par les hackers.

En outre, lorsqu'un logiciel n'est pas mis à jour, des vulnérabilités non patchées peuvent subsister. Les cybercriminels peuvent donc continuer à les exploiter pour dérober des données ou mener des attaques.

Une autre tactique employée couramment par les hackers est l'usage des techniques de force brute pour deviner le mot de passe d'un employé. Les identifiants trop faibles constituent une vulnérabilité, et il est donc essentiel d'éduquer tous les membres de l'organisation aux bonnes pratiques de sécurité.

La menace peut aussi provenir de l'intérieur, car des employés ayant accès aux systèmes peuvent décider de partager des informations avec des cybercriminels. De même, l'absence de chiffrement du réseau peut permettre aux hackers d'intercepter des communications de données entre les systèmes.

Enfin, une vulnérabilité zero-day est une vulnérabilité déjà connue d'un hacker, mais n'ayant pas encore été identifiée ou patchée. Cette catégorie est la plus dangereuse, car il n'existe aucun moyen de s'en prémunir.

Comme le dit le proverbe, « mieux vaut prévenir que guérir ». C'est particulièrement vrai dans la cybersécurité, et c'est pourquoi le rôle de Vulnerability Researcher est essentiel.

Qu'est-ce que la recherche de vulnérabilité ?

La recherche de vulnérabilité est le processus consistant à rechercher des vulnérabilités et à déterminer si elles affectent les systèmes de l'entreprise.

Cette tâche s'effectue en surveillant les sources de vulnérabilité et en effectuant des recherches approfondies. Il est essentiel de vérifier si une vulnérabilité affecte les systèmes de l'organisation, un vendeur de sa chaîne logistique ou un produit qu'elle utilise.

Si c'est le cas, l'urgence est de vérifier quelles versions sont vulnérables, si une exploitation est disponible, et s'il est possible d'installer un patch ou une mise à jour pour remédier au problème.

La recherche en vulnérabilité est essentielle pour les entreprises de tous les secteurs. Elle implique l'examen et l'investigation d'un logiciel ou d'un ordinateur contenant des bugs et pouvant permettre l'obtention illégitime de privilèges.

Cette opération de recherche peut aussi nécessiter le passage en revue des vulnérabilités dévoilées publiquement pour déterminer les dangers et agréger les données.

L'objectif étant de vérifier si les vulnérabilités connues impactent les actifs et posent des risques pour l'entreprise, il est nécessaire de consulter la Vulnerability Intelligence : l'ensemble des rapports de renseignements, scores de risques et autres données agrégées en provenance de multiples sources sur les vulnérabilités.

Cette discipline peut avoir différentes significations, et survenir à différents moments en fonction du rôle de la personne qui l'effectue. Il peut s'agir d'une entreprise spécialisée dans la « vulnerability intelligence », d'un analyste en sécurité ou d'un Vulnerability Researcher.

Qu'est-ce qu'un Vulnerability Researcher ?

Un Vulnerability Researcher est un professionnel de la recherche de vulnérabilité. Il apporte son expertise en sécurité pour épauler les équipes de cyberdéfenseurs.

Il analyse les systèmes logiciels et matériels complexes pour identifier de quelles manières un intrus pourrait obtenir un accès à distance. L'analyse de données et le Data Mining sont au cœur de cette profession.

Ce métier implique aussi le développement de programmes et de scripts pour l'automatisation, la conduite de recherche 0-day sur le hardware et le software, ou encore le développement d'outils de cyberattaques à destination des équipes de testeurs d'intrusion.

En outre, le Vulnerability Researcher doit effectuer des audits de code source, de l'ingénierie inversée, ou développer des logiciels de fuzzing (test à données aléatoires) pour identifier les vulnérabilités dans les applications exécutées sur les systèmes de l'organisation.

En cas de découverte d'une vulnérabilité, il développe des exploitations « Proof of Concept » pour démontrer la possibilité d'exécution de code à distance. Il développe également des techniques permettant de contourner la sécurité.

Parmi les outils de son arsenal, le Vulnerability Reseracher utilise gcc/clang, gdb, IDA Pro, le décompilateur Hex Rays, les IDE JetBrains, git, Jira, Confluence, Crucible, Jenkins et VMware vSphere.

Il développe ou accompagne le développement de documentation système, comme l'analyse de besoins, les procédures de test, la gestion de configuration ou les guides d'utilisation.

Comment devenir Vulnerability Researcher ?

Le métier de Vulnerability Researcher requiert des compétences techniques en informatique, en networking, en analyse de données, mais également une connaissance approfondie des menaces de cyberattaque et des outils de sécurité.

Une expertise en langages de programmation de scripting comme Python ou Ruby est également requise, au même titre qu'une maîtrise des outils de débogage comme IDA Pro, GDB ou Windbg. De manière générale, le Vulnerability Researcher doit être un expert en cybersécurité.

Pour acquérir ces qualifications, vous pouvez choisir CyberUniversity. Notre formation d'analyse en sécurité vous permet d'apprendre toutes les techniques de recherche de vulnérabilité.

Vous pouvez compléter ce programme de 365 heures en mode BootCamp intensif, ou en Formation Continue. Notre cursus est éligible au Compte Personnel de Formation pour le financement et permet d'obtenir les certifications industrielles FOR508 et EC-Council CHFI. N'attendez plus et découvrez CyberUniversity !