DLP (Data loss Prevention) : définitions, mise en place et meilleures pratiques

DLP (Data loss Prevention) : définitions, mise en place et meilleures pratiques

Adriana L.
Calendar picto
11/8/2022
Clock picto
4 min

La prévention des pertes de données (DLP) est un ensemble d'outils et de processus utilisés pour garantir que les données sensibles ne sont pas perdues, mal utilisées ou consultées par des utilisateurs non autorisés.

Qu'est-ce que la DLP ?

Data Leak Prevention/Protection (DLP) consiste à détecter et à prévenir les violations de données, l'exfiltration ou la destruction non désirée de données sensibles. Les organisations utilisent la DLP pour protéger et sécuriser leurs données et se conformer aux réglementations.

Le terme DLP fait référence à la défense des organisations contre la perte de données et la prévention des fuites de données. La perte de données fait référence à un événement au cours duquel des données importantes sont perdues pour l'entreprise, comme dans le cas d'une attaque par ransomware. La prévention des pertes de données se concentre sur la prévention du transfert illicite de données en dehors des frontières de l'organisation.

Les organisations utilisent généralement la DLP pour :

  • Protéger les informations personnellement identifiables (PII) et se conformer aux réglementations en vigueur
  • Protéger la propriété intellectuelle critique pour l'organisation
  • Obtenir une visibilité des données dans les grandes organisations
  • Sécuriser le personnel mobile et appliquer la sécurité dans les environnements BYOD (Bring Your Own Device)
  • Sécuriser les données sur des systèmes en cloud distants

Mon organisation a-t-elle besoin de mettre en place un système de DLP ? 

La prévention des pertes de données répond à trois objectifs principaux qui sont des points critiques communs à de nombreuses organisations : la protection des informations personnelles / la conformité, la protection de la propriété intellectuelle (PI) et la visibilité des données.

  1. Protection des informations personnelles / conformité : Votre entreprise collecte-t-elle et stocke-t-elle des informations personnelles identifiables (PII), des informations médicales protégées (PHI) ou des informations sur les cartes de paiement (PCI) ? Si c'est le cas, il est plus que probable que vous soyez soumis à des réglementations de conformité, telles que HIPAA (pour les PHI) et RGPD (pour les données personnelles des résidents de l'UE), qui vous obligent à protéger les données sensibles de vos clients. La DLP peut identifier, classer et étiqueter les données sensibles et surveiller les activités et les événements entourant ces données. En outre, les capacités de reporting fournissent les détails nécessaires aux audits de conformité.
  2. Protection de la propriété intellectuelle : Votre entreprise dispose-t-elle d'une propriété intellectuelle importante et de secrets commerciaux ou d'État qui pourraient mettre en péril la santé financière et l'image de marque de votre entreprise en cas de perte ou de vol ? Les solutions DLP qui utilisent la classification basée sur le contexte peuvent classer la propriété intellectuelle sous des formes structurées et non structurées. Avec des politiques et des contrôles en place, vous pouvez vous protéger contre l'exfiltration indésirable de ces données.
  3. Visibilité des données : Votre organisation cherche-t-elle à obtenir une visibilité supplémentaire sur les mouvements de données ? Une solution DLP d'entreprise complète peut vous aider à voir et à suivre vos données sur les terminaux, les réseaux et le cloud. Vous aurez ainsi une visibilité sur la façon dont les utilisateurs individuels au sein de votre organisation interagissent avec les données.

Bien qu'il s'agisse des trois principaux cas d'utilisation, la DLP peut remédier à une variété d'autres problèmes, notamment les menaces internes, la sécurité des données d'Office 365, l'analyse du comportement des utilisateurs et des entités, et les menaces avancées.

Comment se compose une solution DLP ?

  • Sécurisation des données en mouvement - la technologie installée à la périphérie du réseau peut analyser le trafic pour détecter les données sensibles envoyées en violation des politiques de sécurité.
  • Sécurisation des points d'extrémité - les agents basés sur les points d'extrémité peuvent contrôler le transfert d'informations entre les utilisateurs, les groupes d'utilisateurs et les parties externes. Certains systèmes basés sur les points d'extrémité peuvent bloquer les tentatives de communication en temps réel et fournir un retour d'information aux utilisateurs.
  • Sécurisation des données au repos - le contrôle d'accès, le cryptage et les politiques de conservation des données peuvent protéger les données organisationnelles archivées.
  • Sécurisation des données en cours d'utilisation - certains systèmes DLP peuvent surveiller et signaler les activités non autorisées que les utilisateurs peuvent effectuer intentionnellement ou non dans leurs interactions avec les données.
  • Identification des données - il est crucial de déterminer si les données doivent être protégées ou non. Les données peuvent être définies comme sensibles soit manuellement en appliquant des règles et des métadonnées, soit automatiquement grâce à des techniques comme l'apprentissage automatique.
  • Détection des fuites de données - les solutions DLP identifient les transferts de données qui sont anormaux ou suspects. Ces solutions alertent également le personnel de sécurité d'une éventuelle fuite de données.

Quelles sont les meilleures pratiques en matière de DLP ?

  • Déterminez votre principal objectif de protection des données. Une fois l'objectif principal défini, il est plus facile de déterminer l'architecture ou la combinaison d'architectures de déploiement DLP la plus appropriée.
  • La DLP n'est pas une décision qui concerne uniquement la sécurité. Vous devez obtenir l'adhésion d'autres dirigeants (CFO, CEO..).
  • Définissez clairement les rôles et responsabilités des personnes impliquées dans le programme DLP de votre organisation.
  • Collaborez avec les responsables des unités opérationnelles pour définir les politiques DLP qui régiront les données de votre organisation. Cela permettra de s'assurer que les différentes unités opérationnelles sont conscientes des politiques en place et de la manière dont elles pourraient être affectées. Souvent, la stratégie DLP s'alignera sur la culture de votre entreprise.
  • Documentez soigneusement vos processus. Cela vous aidera à appliquer les politiques de manière cohérente, et sera également utile lors de l'intégration des nouveaux membres de l'équipe ou des employés.
  • Définissez des paramètres de réussite et partagez les rapports avec les chefs d'entreprise. Déterminez les indicateurs clés de performance (ICP) que vous devez mesurer et suivez-les de près pour déterminer le succès de votre programme DLP et les points à améliorer.
  • Partagez ces indicateurs avec les dirigeants de votre organisation pour montrer l'impact positif de la DLP et sa valeur commerciale.

Pour conclure, la DLP est un programme, pas un produit. L'installation d'un outil DLP n'est que la première étape de la prévention des pertes de données. La DLP est un processus constant de compréhension de vos données et de la façon dont les utilisateurs, les systèmes et les événements interagissent avec ces données pour mieux les protéger.